L’administration fiscale s’intéressant de plus en plus aux joueurs de poker, depuis que ce jeu explose non seulement dans les cercles de jeux mais aussi en ligne, il s’agit pour les joueurs ‘amateurs’, ceux qui pratiquent le poker comme un hobby, même si ce hobby s’avère parfois lucratif, d’être vigilants. L’attention de l’administration a en particulier été attirée sur le cas de joueurs obtenant une certaine notoriété sur internet qu’elle souhaite taxer en tant que ‘professionnels’ et non comme simples pratiquants d’un hobby. Ce point n’est pas tranché, la plus haute juridiction, le Conseil d’Etat, n’a pas encore rendu  d’arrêt à ce propos.

Si vous êtes dans cette situation, vous avez tout intérêt à prendre un certain nombre de mesures, qui pourront vous aider en cas de contrôle fiscal pour démontrer que vous n’êtes pas un joueur professionnel. Si vous avez une activité professionnelle, autre que le poker, vous devrez garder la trace de tous vos revenus, de vos emplois du temps, afin de prouver que le poker n’est qu’une activité marginale.

Nous vous recommandons quand vous misez lors de tournois ou de parties de garder un maximum de justificatifs de paiement et de financement de vos parties ; également, nous vous conseillons de tenir une comptabilité de vos parties, pour être capables de montrer qu’à côté des gains qui seront affichés de manière publique, en particulier sur internet, vous avez des investissements et aussi des pertes qui peuvent être importantes ; ceci permettra de diminuer le risque d’une imposition si elle devait être confirmée dans le futur.