De nos jours, tout le monde sait que téléphoner au volant est interdit. La loi précise aussi que « l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit », cela veut dire également que le simple fait d’écrire un SMS ou encore d’utiliser une application peut être verbalisé.

Cette interdiction concerne tous les véhicules roulant : voitures, cyclomoteurs, camions mais aussi les vélos.

Les conséquences de l’usage du téléphone au volant

Le téléphone au volant est considéré comme une infraction de classe 4. Une amende de 135€ (minorée à 90€ en cas de paiement sous 15 jours) et un retrait de 3 points sur le permis de conduire pendant 3 ans seront appliqués.

A noter également qu’à partir de 2019, l’interdiction de tenir son téléphone en main tout en conduisant sera encore bien plus soutenue. Les forces de l’ordre pourront en effet prévoir un retrait de permis si vous êtes contrôlé en même temps qu’une autre infraction. Par exemple griller un feu rouge en tenant son téléphone en main et vous pourrez dire adieu à votre permis de conduire.

Rappelons qu’outre l’amende et le retrait de points, un point encore plus important est que l’usage du téléphone au volant augmente sensiblement les risques d’accidents.

En conduite, la vue, l’attention et la concentration sont des facteurs primordiaux. Le simple fait de lire ou d’envoyer un SMS diminue ces trois facteurs, et pendant ces quelques secondes, un accident peut subvenir très rapidement.

Quid des kits mains libres et des oreillettes ?

Au même titre que le téléphone, tout port d’un dispositif dans l’oreille (à l’exception des appareils auditifs) est sanctionné. Que ce soit des oreillettes, casques ou écouteurs en filaire ou en Bluetooth et qu’il s’agisse d’une conversation téléphonique ou juste d’écouter de la musique.

Les dispositifs intégrés aux casques motos ou aux véhicules, dont le son sort sur les enceintes, sont en revanche autorisés, de même que le téléphone en haut-parleur à conditions bien sûr de ne pas le tenir en main.

Et à l’arrêt ?

On rappel, « l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit », on peut donc se demander légitimement si c’est autorisé lorsque le véhicule est à l’arrêt.
Que ce soit :

  • A l’arrêt à un stop ou feu rouge
  • Dans les bouchons
  • Garé en double file ou même sur le bas-côté de la route

Votre véhicule est tout de même considéré comme en circulation, et c’est donc bien entendu interdit.

Pour qu’un véhicule ne soit pas considéré comme en circulation, il doit être garé sur un parking ou une place de stationnement.

Une exception s’applique tout de même en cas de force majeure, par exemple en cas de panne. Nous sommes sauvés.

Lire aussi : Récupérer ses points de permis de conduire