En amont d’un contrôle fiscal à réception d’un avis de vérification de comptabilité, pendant la vérification elle-même et à l’issue du contrôle fiscal lorsque vous recevez la notification de redressement, à ces trois étapes vous êtes susceptible d’avoir besoin d’être guidé par un avocat fiscaliste. La nécessité en sera plus grande si vous n’avez que peu de familiarité avec les situations entourant un contrôle fiscal, ou que vous avez connaissance d’irrégularités dans votre comptabilité, ou encore si les montants redressés sont très importants et que vous ne voyez pas bien comment faire pour vous défendre seul face à l’administration fiscale.

Dès que le recours à un avocat fiscaliste vous paraît nécessaire, nous vous recommandons de respecter ces quelques conseils :

  • Avant un choix définitif, rencontrez l’avocat directement. Un entretien face à face vous permettra d’exposer votre situation, donnera à l’avocat la possibilité d’en mesurer la gravité et de déterminer en son âme et conscience s’il estime être qualifié pour vous défendre. Il peut très bien décider de vous orienter vers un confrère qu’il estimera plus compétent, étant donné les informations communiquées. S’il s’engage, c’est qu’il a la certitude d’être capable de mener la défense de vos intérêts.
  • Prenez le point de vue que votre avocat est votre meilleur allié et que vous devez faire preuve d’honnêteté avec lui. Même si certains aspects peuvent être difficiles à avouer complètement, vous devez tout de même les lui communiquer. Le priver d’informations vitales peut faire échouer sa défense. Le secret professionnel couvre toutes vos conversations.
  • Votre avocat vous conseillera techniquement, mais sera aussi un soutien moral pendant les moments difficiles du contrôle. En effet ces périodes sont toujours humainement difficiles et votre avocat sera à votre écoute et toujours à vos côtés. S’il a la certitude de pouvoir assurer sa mission dans les meilleures conditions, vous devez avoir exactement cette même certitude.
  • Les honoraires de l’avocat doivent faire rapidement l’objet d’une conversation afin que vous puissiez savoir à quoi vous attendre.

Ainsi, que vous recouriez à un avocat fiscaliste pour un contrôle fiscal, un redressement fiscal ou pour toute question fiscale épineuse, ces mêmes recommandations s’appliquent. Et si vous avez un doute sur la régularité de votre comptabilité, vous pouvez aussi le consulter afin qu’il réalise un audit de prévention de votre comptabilité, ceci peut vous éviter de mauvaises surprises lors d’un éventuel contrôle fiscal.